Arrivée à Hong Kong

Arrivée à Hong Kong – 2016

Juin 2024-AF188. Paris-Hong Kong. Mon 1er vol AF188 date de 1996. Peu après, je m’installais à HK. Un ami (Vincent) séjournait quelques jours à HK à ce moment-là. Il rentrait en France, j’arrivais là pour y rester. 2 valises posées aux pieds des souliers, le saluant devant l’hôtel Peninsula à Kowloon, après une Tiger Beer au Bar Felix situé au ‘top floor’, avec sa vue panoramique de la face nord de l’île de HK, Vincent montait dans le Taxi (une belle vieille Toyota Crown rouge) pour rejoindre le vol de nuit pour Paris au départ de l’aéroport emblématique de Kai Tak (1925-1998) au milieu de la baie de HK.  Kai Tak fut ensuite transféré à 30 km à l’ouest sur l’ïle de Lantau.

J’étais présent ce jour-là, le 8 juillet 1998. Le premier jour de mise en service de l’aéroport international de Hong Kong où j’effectuais un déplacement HK-Taipei.  L’atterrissage à Kai Tak a toujours eu sa réputation et ‘instant de frayeur’ avec un dernier coup de manche du pilote, à moins de 200 mètre au dessus des buildings, pour aligner son Boeing 747 sur la piste au milieu de l’eau.

Hervé, un autre ami, avait trouvé un appartement à partager, proche de Victoria Park et de Tin Hau temple, au 139 ‘Electric road ». J’y ai passé ma 1ère nuit. L’appartement était vide en dehors d’un lit, une table, 4 chaises et un fax que je m’étais empressé d’acheter, le jour de mon arrivée, pour prendre des rdv et « communiquer ». Old world!
Ma tranche de vie asiatique commençait.

Parti pour un an, me disant qu’en cas d’échec j’aurais toujours appris des choses et tiré des enseignements, je suis suis resté 11 ans. D’abord à Hong Kong, puis Shanghai (souvent Pékin), Singapore puis New Delhi.

Des dizaines de fois à bord, le AF 188 m’a toujours fasciné. Par ces rencontres et échanges, la diversité des passagers, des heures interminables (comme je dors peu) de lectures de bouquins sur l’Asie…Je ne me suis jamais lassé. Peut-être car j’ai trouvé en Asie, au delà de ma famille (épouse et enfants), un style de vie, un «regard» des uns sur les autres qui me parle avec ses distances, parfois indifférences, mais RESPECT. Probablement ce dernier mot qui me manque sans cesse à observer la belle république de mon pays frappée des mots « Liberté, Égalité, Fraternité ».

L’Asie m’a exposé à d’autres croyances, tolérances, philosophies, une vision ontologique différente du monde, des cultures, une dynamique de progrès économique & sociale (souvent critiquée), des valeurs et des géographies dans lesquelles je me sens tranquille sans adhérer à tout. L’Asie a mis à l’œuvre ma passion de toujours pour la géopolitique, l’observation, la recherche et aussi révélé et enrichi mon goût pour l’entreprenariat et développement. HK a été ma 1ère porte d’entrée et d’accueil en Asie avant de m’établir à Shanghai, en 1998, avec 3 valises cette fois, puis découvrir chaque pays de ce continent.

Post à venir: Hong Kong 1997-2024. Du « handover » du UK à la Chine… Qu’en est-il après 1/4 de siècle? Puis nous irons à Shanghai. 🙂

Vous serez peut-être intéressé par…

Atterrissage à Shanghai

Atterrissage à Shanghai

Épisode 4 La Chine plus digitale que le reste du monde ! Alors, avant d'atterrir en Chine, comme touriste ou bien y travailler, y vivre, adaptez-vous et dotez-vous des outils appropriés... Votre séjour et vie quotidienne sera très agréable ou alors compliqué... Même...

lire plus
Hong Kong, la ‘capitaliste’ ! Où va-t-elle aujourd’hui ? Sous traitement « homéopathique » par le socialisme capitalisteou socialisme de marché équipé « d‘une faucille et d’un marteau » entre les mains de Pékin ?

Hong Kong, la ‘capitaliste’ ! Où va-t-elle aujourd’hui ? Sous traitement « homéopathique » par le socialisme capitalisteou socialisme de marché équipé « d‘une faucille et d’un marteau » entre les mains de Pékin ?

Episode 3 "Un pays, deux systèmes" : Hong Kong garde une large autonomie, son système judiciaire et globalement ses libertés individuelles. Le système en place a aussi une fin contractuelle signée au moment de la rétrocession de HK : 2047. HK sera-t-elle alors une...

lire plus